Les archives de PLACIDE
Faire une recherche par date et/ou mots-clés
Jour Mois Année
Mots-clés 
5584 dessins en ligne       
Vendredi 27 Mai 2022
St.Augustin
Damien Abad, accusé de viols, ne démissionne pas et s'en remet aux législatives
24 Mai 2022
La composition du Gouvernement d’Élisabeth Borne
20 Mai 2022
L'armée russe en difficulté face à la contre-offensive ukrainienne
19 Mai 2022
Grenoble autorise le burkini dans les piscines municipales
18 Mai 2022
Élisabeth Borne nommée Première ministre
17 Mai 2022
Macron cherche un premier ministre féminin
16 Mai 2022
Castex fait ses adieux à ses ministres
13 Mai 2022
Législatives 2022: LFI dévoile 324 investis sur 360
10 Mai 2022
Cérémonie d'investiture de Macron II
07 Mai 2022
Législatives : Valls, Borne, Blanquer et Attal investis par la majorité présidentielle
06 Mai 2022
Accord pour les législatives entre les socialistes et les insoumis
05 Mai 2022
La gauche semble se réunifier autour de Mélenchon pour la fête du premier mai
01 Mai 2022
Jean Messiha, ex-porte-parole de la campagne de Zemmour, quitte Reconquête
29 Avril 2022
Présidentielle 2022 : Jean Lassalle « demande pardon » aux habitants de sa commune de Lourdios-Ichère
29 Avril 2022
Législatives: négociations à gauche autour de la France Insoumise
28 Avril 2022
Conseil stratégique chez LR : le parti réaffirme son indépendance face à Macron
27 Avril 2022
Macron prépare un grand nettoyage de printemps au gouvernement
26 Avril 2022
Marine Le Pen perd la présidentielle pour la troisième fois
25 Avril 2022
Emmanuel Macron fête sa victoire au Champ-de-Mars
24 Avril 2022
Des élus LR dans les startings blocks pour rejoindre Macron
23 Avril 2022
Présidentielle : Macron drague la gauche à Saint-Denis, Le Pen tient meeting à Arras
22 Avril 2022
Débat de la présidentielle: Emmanuel Macron prend
22 Avril 2022
Zelensky confirme le début de l offensive russe dans l est de l Ukraine
19 Avril 2022
Marine le Pen veut arrêter l énergie éolienne
18 Avril 2022
Le
17 Avril 2022
Marine Le Pen change de ton sur la question du voile
17 Avril 2022
Le « Moskva », vaisseau amiral de la flotte russe en mer Noire, a coulé
16 Avril 2022
Présidentielle 2022 : après Sarkozy, Hollande appelle à voter Macron
15 Avril 2022
Le service d ordre de Le Pen fait le ménage pendant sa conférence de presse
14 Avril 2022
Présidentielles: Les grosses gamelles d Hidalgo et Pécresse
12 Avril 2022
Macron et Le Pen à la chasse aux électeurs insoumis
12 Avril 2022
Macron et Le Pen au second tour, comme en 2017
11 Avril 2022
Macron et Le Pen au second tour, comme en 2017
11 Avril 2022
410 civils retrouvés morts dans les territoires libérés, massacres à Boutcha
04 Avril 2022
Ukraine : les forces russes opèrent un «retrait rapide» du nord du pays
03 Avril 2022
Vladimir Poutine signe un décret pour imposer le paiement en roubles du gaz russe
01 Avril 2022
Entre OTAN, Russie et Ukraine, Erdogan se positionne en faiseur de paix
31 Mars 2022
Sarkozy n’ira pas soutenir Pécresse à son meeting de la porte de Versailles
30 Mars 2022
L affaire McKinsey embarrasse Emmanuel Macron
29 Mars 2022
Sondage : derrière Macron, Le Pen continue sa progression
28 Mars 2022
Zemmour fait le plein au Trocadéro
27 Mars 2022
Un millier d hommes envoyés en Ukraine en soutien à Poutine par Kadyrov
23 Mars 2022
Le candidat Macron présente son programme
18 Mars 2022
Lavrov déclare que la neutralité de l’Ukraine est sérieusement discutée
17 Mars 2022
Sondage de la présidentielle : Macron perd des plumes, Lassalle dépasse Hidalgo
17 Mars 2022
Prix du carburant:
17 Mars 2022
Darmanin a ouvert la voie à l autonomie de la Corse
16 Mars 2022
En plein journal télévisé en Russie, une journaliste russe brandit une pancarte contre la guerre
15 Mars 2022
Carburants : Castex annonce une remise de 15 centimes par litre
14 Mars 2022
Echec des négociations entre l Ukraine et la Russie en Turquie
11 Mars 2022
Impasse entre Washington et Varsovie pour transférer des Mig-29 polonais à Kiev
11 Mars 2022
L Union européenne en sommet de crise à Versailles pour s affirmer face à la guerre en Ukraine
11 Mars 2022
Macron compte porter l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans
10 Mars 2022
Guerre en Ukraine : François Fillon démissionne de ses mandats russes
10 Mars 2022
13e jour de guerre en Ukraine
09 Mars 2022
Présidentielle 2022 : voici la liste officielle des 12 candidats à l Elysée
09 Mars 2022
Présidentielle: Emmanuel Macron entre en campagne dans les Yvelines ce lundi
08 Mars 2022
À Poissy, le candidat Macron en terrain conquis
08 Mars 2022
Présidentielle : Marion Maréchal officialise son soutien à Eric Zemmour
06 Mars 2022
Par une lettre aux Français d'Emmanuel Macron annonce sa candidature
04 Mars 2022
Allocution de Macron sur la guerre en Ukraine
02 Mars 2022
Marine Le Pen, Éric Zemmour et Nicolas Dupont-Aignan obtiennent leurs 500 parrainages
01 Mars 2022

01 Mars 2022
Aubry|DSK|Hollande|Royal|Fabius|Lang|Cohn-Bendit|Joly|Hulot|Mélenchon|Besancenot
Sarkozy|Fillon|Chirac|Besson|Hortefeux|Guéant|Juppé|Villepin|Raffarin|Borloo|Le Pen
dans vos favoris   Espace professionnel  placide in englisch Placide in deutsch Contact
© PLACIDE - www.leplacide.com
26 Février 2022
Zemmour, Le Pen, Mélenchon : les ambiguïtés des candidats à la présidentielle face à la Russie de Vladimir Poutine
jquery content slider
© PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur
 
LES DOSSIERS DE PLACIDE




GAI, GAI, MARIONS-LES!

LE MENSONGE CAHUZAC

DE GANDRANGE A FLORANGE

L'UMP EN FOLIE

MON PREMIER MINISTRE, CE AYRAULT !

LE PRÉSIDENT NORMAL

Citizen Kahn

En route pour l'Élysée 2012

Un petit coup de ROM et ça repart !

L'affaire BETTENCOURT

Vous avez appelé la POLICE, ne quittez pas!

Identité Nationale et Laïcité

A votre SANTÉ

Vivement la RETRAITE

Ainsi soient-ils!

La révolution ARABE

Les nouveaux Fachos

LES SOCIALOS

PRESIDENTIELLES  2007

JACQUES ET BERNADETTE

SARKO ET TOUS SES AMIS

Economie et finances

LE MEILLEUR D'ENTRE NOUS

LES AFFAIRES REPRENNENT...

Best of Fillon

Yes, they can!

L'EUROPE, L'EUROPE, L'EUROPE

La vie romantique de Galouzeau

La misère en France

POLITIC PEOPLE

ALLO LA TERRE

SARKOZY, l'intégrale

La passion Ségolène

CARLITA et moi

CHEF D'OEUVRES POLITIQUES EN PERIL

ELLE BRULE, ELLE BRULE, LA BANLIEUE

Souvenirs de  RAFFARIN

Au revoir, au revoir, Président

BAGDAD CAFE

LA CASE DE L'ONCLE GEORGE

Les régionales de 2004

Le petit musée chiraquien

SPECIAL REFERENDUM CONSTITUTION EUROPEENNE

SOCIALEMENT INCORRECT
  LES DESSINS DU JOUR
<<<  26 Février 2022  >>>
Les autres dessins
 Zemmour, Le Pen, Mélenchon : les ambiguïtés des candidats à la présidentielle face à la Russie de Vladimir Poutine   Zemmour, Le Pen, Mélenchon : les ambiguïtés des candidats à la présidentielle face à la Russie de Vladimir Poutine   Sommet de l Otan: la France va envoyer 500 soldats en Roumanie et 200 en Estonie 

Zemmour, Le Pen, Mélenchon : les ambiguïtés des candidats à la présidentielle face à la Russie de Vladimir Poutine

Après l'invasion russe en Ukraine, les candidats à la présidentielle Marine Le Pen, Eric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon sont critiqués pour leurs positions jugées prorusses et qui risquent d'être plus difficiles à assumer par temps de guerre. Ces trois prétendants à l'Elysée ont d'ailleurs récemment condamné la décision de Vladimir Poutine d'envahir son voisin ukrainien, prenant ainsi leurs distances avec le maître de Kremlin. Franceinfo revient sur les discours tenus jusque-là par les leaders du RN, de Reconquête ! et de La France insoumise, avant et après le début de cette guerre déclenchée jeudi 24 février. 

Le candidat de La France insoumise a défendu, dans le passé, des positions sur la Russie qui divergent de celles de la majorité des candidats à l'élection présidentielle. En témoigne cette déclaration dans l'émission "On n'est pas couché" sur France 2 en 2016. Fin 2015, Vladimir Poutine avait décidé d'intervenir militairement en Syrie pour soutenir Bachar Al-Assad, le président du pays, au nom de la lutte contre le terrorisme. A la question posée par la journaliste Léa Salamé, "êtes-vous favorable aux bombardements russes en Syrie ?", Jean-Luc Mélenchon avait répondu par l'affirmative, expliquant que c'était la solution pour Vladimir Poutine "de régler le problème et d'éliminer Daech".

Depuis le début de la campagne, le leader de La France insoumise a multiplié les sorties ambiguës à propos de la politique expansionniste de Vladimir Poutine. Sur France Inter, le 3 janvier, le député des Bouches-du-Rhône considérait la Russie comme "un partenaire". Avant d'ajouter : "Je ne suis pas d'accord pour que l'on en fasse un ennemi, je ne suis pas d'accord avec le fait que l'on ait trahi la parole que l'on avait donnée aux dirigeants russes."

 

Sur la mobilisation des troupes russes à la frontière ukrainienne, Jean-Luc Mélenchon est même allé plus loin, dans une interview accordée au Monde, le 18 janvier. "Les Russes mobilisent à leurs frontières ? Qui ne ferait pas la même chose avec un voisin pareil, un pays lié à une puissance qui les menace continuellement ?" avait-il lancé, en rappelant aussi, sur TF1, que la France devait être "non alignée, ce qui signifie que ni les Russes ne doivent entrer en Ukraine, ni les Américains ne doivent annexer l'Ukraine dans l'Otan".

Des positions qui ont radicalement changé depuis le début de l'invasion russe en Ukraine. Le député a en effet fustigé cette attaque dans un communiqué, critiquant avec virulence une opération militaire "de pure violence manifestant une volonté de puissance sans mesure". Et d'ajouter : "La Russie prend la responsabilité d'un recul terrible de l'histoire. Elle crée le danger immédiat d'un conflit généralisé qui menace toute l'humanité."

L'"insoumis" continue toutefois de pointer la responsabilité supposée de l'Otan dans le conflit : "Si vous me demandez de détailler les causes qui nous ont conduits à cette situation, alors je vous dirai que le refus obstiné de discuter de cette présence de l'Otan à la porte de la Russie est la cause profonde du sentiment qu'a eu Monsieur Poutine du sentiment que nous nous apprêtons à l'agresser", a-t-il déclaré jeudi 24 février sur France 2, en mettant au défi quiconque de "prouver qu'[il] avai[t] déjà soutenu Poutine".

"Je condamne sans réserve l'intervention militaire russe en Ukraine", affichait le pupitre d'Eric Zemmour, jeudi, lors de sa conférence de presse. Avec ce message explicite, le candidat d'extrême droite a cherché à contrer ses ambiguïtés sur un éventuel revirement de position au moment où les chars russes s'approchaient de la frontière ukrainienne. Le polémiste pariait encore en décembre sur France 2 que "la Russie n'envahirait pas l'Ukraine", tout en dénonçant la "propagande" américaine.

Lors de sa conférence de presse de jeudi, il a concédé avoir "cru que Vladimir Poutine ne franchirait pas cette ligne rouge". Le candidat s'est peut-être laissé tromper en raison de ses positions russophiles et de son admiration pour le président russe. "Je rêve d'un Poutine français", avouait-il en 2018 lors d'une interview à L'Opinion. "Je suis pour l'alliance russe. Je pense que c'est l'allié qui serait le plus fiable", ajoutait-il en septembre dernier sur CNews. "Vladimir Poutine est un patriote russe. Il est légitime qu'il défende les intérêts de la Russie", estimait encore début février le candidat de Reconquête ! sur France Inter.

Si Eric Zemmour condamne aujourd'hui l'usage de la force russe contre les Ukrainiens, il n'a pas pour autant tourné le dos à la Russie. Lors de sa conférence de presse, il a une nouvelle fois réclamé un "traité consacrant la fin de l'expansion de l'Otan". "Nous sommes tous responsables, nous devons comprendre les revendications russes contre l'expansion", a-t-il dit. Il faut se souvenir que le polémiste a parfois nié l'existence même de l'Ukraine dans ses écrits. Dans son livre Un quinquennat pour rien, publié en 2016 et qui rassemble ses chroniques diffusées sur RTL, il assure que "l'Ukraine n'existe pas", estimant que "l'Ukraine moderne est un pays de bric et de broc". 

Marine Le Pen est l'une des dernières candidates à avoir réagi à l'invasion russe en Ukraine. Dans un communiqué publié jeudi en milieu de matinée, la prétendante à l'Elysée assure qu'"aucune raison ne peut justifier le lancement d'une opération militaire contre l'Ukraine par la Russie qui rompt l'équilibre de la paix en Europe. Elle doit sans ambiguïté être condamnée." Et la députée du Pas-de-Calais d'insister en appelant "à la cessation immédiate des opérations russes en Ukraine". Un message qui tranche avec les propos et postures de la dirigeante d'extrême droite qui en 2011, disait, par exemple, dans le journal russe Kommersant, qu'elle "admirait" Vladimir Poutine.

L'homme fort du Kremlin avait reçu, fin mars 2017, Marine Le Pen lors de la campagne présidentielle. La candidate du RN s'était exprimée à cette occasion sur les sanctions infligées à la Russie dans le cadre du conflit ukrainien après l'annexion de la Crimée en 2014. Le ton était alors tout autre que celui utilisé aujourd'hui.

Elle avait également réitéré son "point de vue sur l'Ukraine qui coïncide avec celui de la Russie", répétant sa volonté de faire lever les sanctions. Le Monde rappelle qu'en janvier 2017, elle estimait que "la Crimée n'a jamais été ukrainienne", dans un entretien à un journal russe.

Fin janvier 2022, à Madrid, lors d'un rassemblement avec des partis alliés, Marine Le Pen avait refusé de valider un paragraphe sur l'Ukraine d'une déclaration commune avec ses partenaires. Le texte assurait que "les actions militaires de la Russie à la frontière orientale de l'Europe nous ont conduits au bord de la guerre" et appelait à la "solidarité" face à de "telles menaces". Début février, la candidate du RN ne croyait d'ailleurs "pas du tout" à une offensive russe en Ukraine. 

Interrogée vendredi sur BFMTV au sujet de ses liens avec la Russie, et notamment sur le prêt russe de 9 millions d'euros obtenu en 2014 par le RN, Marine Le Pen s'est vigoureusement défendue d'être un relais quelconque du pouvoir de Poutine en France. "J'ai été l'une des seules responsables politiques à essayer de conserver une équidistance entre les Etats-Unis et la Russie (…) Le simple fait de conserver cette équidistance entraîne cette accusation", a rétorqué la candidate, fustigeant ces responsables politiques "extrêmement dépendants de la vision américaine".

Envoyer ce dessin à un ami
Commander ce dessin
Lien permanent du dessin
 
 
 
 
 
Tous les dessins de ce site sont protégés par le code de la propriété intellectuelle du 01/07/92.
Toute reproduction ou distribution totale ou partielle de son contenu sans autorisation est illicite et expose le contrevenant à des poursuites judiciaires.

leplacide.com est un site partenaire du collectif www.bellaciao.org - Panneaux solaires
Crédits - conception graphique : Placide -- création du site Internet
- Liens