Les archives de PLACIDE
Faire une recherche par date et/ou mots-clés
Jour Mois Année
Mots-clés 
5364 dessins en ligne       
Dimanche 20 Juin 2021
St.Silvère
Macron et Luchini défendent La Fontaine devant sa maison natale
18 Juin 2021
Castex annonce la fin du port du masque à l'extérieur et la fin du couvre-feu
17 Juin 2021
Un incident sur un réacteur nucléaire EPR s’est produit en Chine
16 Juin 2021
Emmanuel Macron a remis la Légion d'honneur à Edouard Philippe
16 Juin 2021
Marine Le Pen dit craindre de se voir assimilée à Eric Zemmour
15 Juin 2021
Au G7, la guerre des saucisses entre Macron et Johnson
13 Juin 2021
Panne du 15, du 17 et du 18 chez Orange : Gérald Darmanin auditionné par le Sénat
10 Juin 2021
Emmanuel Macron giflé lors d'un déplacement dans la Drôme
09 Juin 2021
Attentats et présidentielle: Mélenchon suscite l'indignation, attaque l'extrême droite
08 Juin 2021
Emmanuel Macron dans le Lot, en campagne profonde
03 Juin 2021

02 Juin 2021
Nouvelle polémique au sein des Républicains après les déclarations de Guillaume Peltier
01 Juin 2021
Valls va quitter la mairie de Barcelone pour se consacrer à la France
31 Mai 2021
Rwanda: Macron
28 Mai 2021
Blanquer annonce une enveloppe de 700 millions d’euros pour revaloriser les salaires des profs en 2022
27 Mai 2021
Darmanin propose une rencontre à Pulvar, qui l'accepte
26 Mai 2021
McFly et Carlito publient la vidéo du concours d'anecdotes avec Macron
25 Mai 2021
Soupçons de fraudes au RN : un rapport de police accable Marine Le Pen
17 Mai 2021
L'escalade militaire s'intensifie entre le Hamas et Israël
14 Mai 2021
Le
12 Mai 2021
Macron à la commémoration de l’abolition de l’esclavage
11 Mai 2021
Hollande, Jospin, Hidalgo... se réunissent au Creusot pour célébrer les 40 ans de l’élection de François Mitterrand
10 Mai 2021
Vaccins contre la COVID 19 : Biden favorable à une levée des brevets
07 Mai 2021
Macron veut envoyer Dupond-Moretti à la rescousse de LREM dans les Hauts-de-France
06 Mai 2021
Macron commémore le bicentenaire de la mort de Napoléon
05 Mai 2021
Régionales :Renaud Muselier fait alliance avec LREM en Paca
03 Mai 2021
Macron annonce le déconfinement du mois de mai
30 Avril 2021
Des généraux à la retraite signent une tribune polémique dans Valeurs Actuelles
29 Avril 2021
Les 100 jours de Biden au pas de charge
28 Avril 2021
Covid-19: la réouverture des écoles, un
27 Avril 2021
26 000 manifestants ont défilé partout en France pour réclamer la
26 Avril 2021
États généraux de la Laïcité: Macron recadre Schiappa
23 Avril 2021
Mort de George Floyd : l’ex-policier Derek Chauvin reconnu coupable de meurtre
22 Avril 2021
Violences contre les policiers: Bertrand veut des peines automatiques
21 Avril 2021
Mélenchon en Amérique du Sud : les Insoumis se défendent face à LREM
20 Avril 2021

19 Avril 2021
MACRON REND HOMMAGE SUR TWITTER AUX 100.000 MORTS DU COVID-19
16 Avril 2021
Dupond-Moretti présente sa réforme de la Justice en conseil des ministres
15 Avril 2021
Louis Aliot (RN) souhaite un
14 Avril 2021
Coronavirus : Roselyne Bachelot de retour au ministère de la culture après son hospitalisation
13 Avril 2021
Emmanuel Macron annonce la disparition de l’ENA, remplacée par l’ISP
12 Avril 2021
Le prince Philip est mort à l’âge de 99 ans
11 Avril 2021
Sommet Turquie-Europe:  pas de fauteuil pour Von der Leyen
09 Avril 2021
Le gouvernement continue de nier la présence de ministres à un dîner clandestin
08 Avril 2021
Macron confronté aux bugs de l'École à la maison
07 Avril 2021
Olivier Véran assure le SAV de la campagne vaccinale
06 Avril 2021
Edouard Philippe donne l'impression de vouloir retourner aux manettes
02 Avril 2021
Covid en France: crèches, écoles, collèges et lycées fermés durant trois semaines
01 Avril 2021
Coronavirus : Macron et Castex divisés sur le durcissement des restrictions
31 Mars 2021
Présidentielle : Jadot veut réunir tous les leaders de la gauche
30 Mars 2021
Réunions non-mixtes : Audrey Pulvar estime que les personnes blanches peuvent y assister mais doivent
29 Mars 2021
Fusillade mortelle dans un supermarché du Colorado : Biden veut interdire les fusils d'assaut
24 Mars 2021
Le Stade de France  et le Stade Vélodrome se transforment en « vaccinodrome »
23 Mars 2021
Confinement : l'exécutif recule sur l'attestation de déplacement
22 Mars 2021
Nouveau confinement sept jours sur sept décrété pour quatre semaines dans 16 départements
19 Mars 2021
Covid-19 : Emmanuel Macron visite un hôpital à Poissy
18 Mars 2021
Jean Castex interviewé par Samuel Etienne sur Twitch
15 Mars 2021
Marine Le Pen sur BFM pense qu'elle va gagner la présidentielle
11 Mars 2021
Deux professeurs dénoncés pour « islamophobie » à Sciences Po Grenoble
09 Mars 2021
Meghan et Harry en veulent à la famille royale
09 Mars 2021
COVID-19: CASTEX ANNONCE 585.000 FRANÇAIS VACCINÉS DEPUIS VENDREDI
08 Mars 2021
Affaire Karachi: Balladur relaxé, Léotard condamné à 2 ans de prison avec sursis
05 Mars 2021
Anne Hidalgo pour
04 Mars 2021
Aubry|DSK|Hollande|Royal|Fabius|Lang|Cohn-Bendit|Joly|Hulot|Mélenchon|Besancenot
Sarkozy|Fillon|Chirac|Besson|Hortefeux|Guéant|Juppé|Villepin|Raffarin|Borloo|Le Pen
dans vos favoris   Espace professionnel  placide in englisch Placide in deutsch Contact
© PLACIDE - www.leplacide.com
04 Novembre 2020
Trump ou Biden, l'Amérique retient son souffle à l'heure des premiers résultats
jquery content slider
© PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur
 
LES DOSSIERS DE PLACIDE




GAI, GAI, MARIONS-LES!

LE MENSONGE CAHUZAC

DE GANDRANGE A FLORANGE

L'UMP EN FOLIE

MON PREMIER MINISTRE, CE AYRAULT !

LE PRÉSIDENT NORMAL

Citizen Kahn

En route pour l'Élysée 2012

Un petit coup de ROM et ça repart !

L'affaire BETTENCOURT

Vous avez appelé la POLICE, ne quittez pas!

Identité Nationale et Laïcité

A votre SANTÉ

Vivement la RETRAITE

Ainsi soient-ils!

La révolution ARABE

Les nouveaux Fachos

LES SOCIALOS

PRESIDENTIELLES  2007

JACQUES ET BERNADETTE

SARKO ET TOUS SES AMIS

Economie et finances

LE MEILLEUR D'ENTRE NOUS

LES AFFAIRES REPRENNENT...

Best of Fillon

Yes, they can!

L'EUROPE, L'EUROPE, L'EUROPE

La vie romantique de Galouzeau

La misère en France

POLITIC PEOPLE

ALLO LA TERRE

SARKOZY, l'intégrale

La passion Ségolène

CARLITA et moi

CHEF D'OEUVRES POLITIQUES EN PERIL

ELLE BRULE, ELLE BRULE, LA BANLIEUE

Souvenirs de  RAFFARIN

Au revoir, au revoir, Président

BAGDAD CAFE

LA CASE DE L'ONCLE GEORGE

Les régionales de 2004

Le petit musée chiraquien

SPECIAL REFERENDUM CONSTITUTION EUROPEENNE

SOCIALEMENT INCORRECT
  LES DESSINS DU JOUR
<<<  04 Novembre 2020  >>>
Les autres dessins
 Trump ou Biden, l'Amérique retient son souffle à l'heure des premiers résultats   Trump dénonce  

Trump ou Biden, l'Amérique retient son souffle à l'heure des premiers résultats

Les premiers résultats d'une élection lourde d'enjeux commençaient à tomber mardi soir aux Etats-Unis, sans encore départager Donald Trump et Joe Biden qui proposent deux visions radicalement différentes d'un pays traversé par des crises sanitaire, économique et sociale d'une ampleur historique. Selon les médias américains, le président républicain sortant est donné vainqueur dans l'Indiana, le Kentucky et la Virginie occidentale, tandis que le candidat démocrate va gagner le Vermont et la Virginie. Ces résultats ne constituent pas une surprise mais l'Amérique retient son souffle en suivant le dépouillement des premiers Etats-clés où les bureaux de vote ont fermé à 19H00, Géorgie en tête, ou à 19H30, comme la Caroline du Nord et l'Ohio.

Le pays, à cran sous l'effet conjugué de la pandémie et d'une campagne particulièrement agressive, se préparait à une longue nuit, sauf en cas de victoire très nette de Joe Biden, 77 ans, favori des sondages depuis des mois. Dans un tweet envoyé en début de soirée depuis la Maison Blanche, Donald Trump a affiché sa confiance, affirmant que les choses se présentaient "très bien" pour lui à travers le pays. Quelques heures plus tôt, lors d'une visite à un QG de campagne républicain dans la banlieue de Washington, il avait cependant adopté un ton beaucoup plus mesuré: "C'est de la politique, c'est une élection, on ne sait jamais".

La voix fatiguée par une fin de campagne qui l'a vu enchaîner les meetings à un rythme effréné, le milliardaire de 74 ans a même, fait rare, évoqué une possible défaite: "Gagner est facile, perdre n'est jamais facile. Pour moi, ça ne l'est pas". Joe Biden, ancien vice-président de Barack Obama, a refusé lui, "par superstition", de se livrer à des pronostics. Le vieux routier de la politique s'est toutefois dit "confiant", encouragé par la forte participation des jeunes, des femmes et des Afro-Américains, qui forment le coeur de son électorat.

Après une campagne beaucoup plus discrète que celle de son adversaire, le démocrate a sillonné mardi l'Etat-clé de Pennsylvanie, où il est né, effectuant une sorte de pèlerinage dans les lieux de son enfance. "De cette maison à la Maison Blanche, par la grâce de Dieu", a-t-il écrit sur les murs du domicile de Scranton où il a passé ses jeunes années. Dans tout le pays, les démocrates qui se sont rendus aux urnes pour l'élire semblaient surtout motivés par leur rejet de l'impétueux président. "Je veux virer Trump", confiait Veronica Castro, une éducatrice de 37 ans croisée à Easton, en Pennsylvanie. "Il n'y a pas moyen: on ne va pas passer quatre ans de plus avec lui!"

A l'inverse, Roberto Montesinos, un Américain d'origine hondurienne de 71 ans, a fièrement voté pour Donald Trump à Miami: "la pandémie n'est pas de sa faute, celui qui dit ça est un ignorant!", a-t-il lancé en assurant "gagner plus" aujourd'hui qu'il y a quatre ans. Partout les électeurs se méfiaient de l'attitude du camp adverse. "Trump va faire tout ce qui est en son pouvoir pour gagner, c'est effrayant", estimait Megan Byrnes-Borderan, une New-Yorkaise démocrate de 35 ans.

Le vote par correspondance, qui a atteint un niveau record, risque de retarder le dépouillement, les bulletins pouvant arriver dans les jours suivant le scrutin dans plusieurs Etats.  Signe tangible des angoisses d'un pays divisé à l'extrême, les commerces de plusieurs grandes villes, dont Washington, Los Angeles ou New York, se sont barricadés en prévision de possibles violences post-électorales. A New York, devant la célèbre Trump Tower, un impressionnant dispositif de sécurité a été déployé.  Mais alors que le vote s'est déroulé globalement sans encombre, la Bourse a terminé en forte hausse, manifestant une certaine confiance des marchés. Pendant toute la campagne, l'Amérique a donné au monde l'image d'un pays scindé en deux blocs qui ne se parlent plus.

Pendant des mois, Donald Trump a agité le spectre d'une "gauche radicale" prête à transformer la première puissance mondiale en un "Venezuela à grande échelle". Le magnat de l'immobilier, passé par la téléréalité avant de faire irruption en politique avec un message populiste, "l'Amérique d'abord", continue de se présenter en "outsider" en lutte contre un "establishment corrompu". Joe Biden, soutenu par Barack Obama, multiplie les mises en garde contre les conséquences potentiellement dévastatrices sur les institutions démocratiques d'un second mandat Trump, étrillé comme "le pire président" de l'histoire récente des Etats-Unis. Ce pur représentant de l'aile modérée du parti démocrate a aussi fait de l'élection un référendum sur la gestion de la pandémie par le républicain.

Donald Trump n'a lui cessé d'être rattrapé par cette crise sanitaire, qu'il s'est toujours efforcé de minimiser. Jusqu'à être lui-même contaminé et hospitalisé, début octobre.  "Je suis guéri" et "immunisé", martèle-t-il depuis en vantant sa forme éclatante et en moquant celle de son rival. Par contraste, Joe Biden paraît en effet plus fragile. Prompt aux gaffes, cet ancien bègue a encore semblé confus mardi lors d'une prise de parole à Philadelphie, mélangeant ses petites-filles et semblant présenter aux personnes autour de lui son fils Beau, décédé en 2015.

La pandémie a toutefois permis à Joe Biden d'éviter une trop grande exposition médiatique et il devrait, à en croire les sondages, gagner le vote populaire. Les chances du président ne sont pas nulles pour autant. Pour l'emporter, un candidat n'a pas besoin d'être majoritaire en voix au niveau national: il doit obtenir au moins 270 des 538 grands électeurs attribués au niveau des Etats.  Une poignée d'Etats où les deux candidats semblent au coude-à-coude jouent donc un rôle primordial.  Dans un premier temps, tous les regards sont braqués sur la Floride, qui a promis d'afficher la couleur dans la nuit. Sans cet Etat qu'il avait gagné en 2016, la mission serait quasi-impossible pour Donald Trump. S'il parvient à conserver la Floride, l'attention se déplacera vers la Pennsylvanie. Les intentions de vote y sont un peu plus favorables à l'ancien vice-président, mais avec un écart proche de la marge d'erreur.

Au-delà de la carte électorale, les regards se tourneront vite vers la Maison Blanche. Avec une question: si la tendance se confirme, le président-candidat reconnaîtra-t-il sa défaite rapidement? Pendant la campagne, il a refusé de s'y engager, agitant sans preuve le spectre de prétendues fraudes facilitées par le vote par correspondance choisi par un nombre record d'électeurs en raison des risques sanitaires.

Envoyer ce dessin à un ami
Commander ce dessin
Lien permanent du dessin
 
 
 
 
 
Tous les dessins de ce site sont protégés par le code de la propriété intellectuelle du 01/07/92.
Toute reproduction ou distribution totale ou partielle de son contenu sans autorisation est illicite et expose le contrevenant à des poursuites judiciaires.

leplacide.com est un site partenaire du collectif www.bellaciao.org - Panneaux solaires
Crédits - conception graphique : Placide -- création du site Internet
- Liens