Les archives de PLACIDE
Faire une recherche par date et/ou mots-clés
Jour Mois Année
Mots-clés 
5220 dessins en ligne       
Dimanche 25 Octobre 2020
St.Crépin

19 Octobre 2020
Un professeur décapité, l'agresseur abattu par la police, le parquet national antiterroriste saisi
17 Octobre 2020
Un professeur décapité, l'agresseur abattu par la police, le parquet national antiterroriste saisi
17 Octobre 2020
Coronavirus : Macron décrète le couvre-feu
15 Octobre 2020
Coronavirus : Macron au 20h, veut reprendre la main
14 Octobre 2020
Covid-19: Castex admet que la France connaît sa
13 Octobre 2020
Attaque du commissariat de Champigny-sur-Marne
12 Octobre 2020
Sophie Pétronin veut déjà retourner au Mali après sa libération
10 Octobre 2020
Les députés votent la disposition clé sur le retour des néonicotinoïdes
09 Octobre 2020
Crues meurtrières dans les Alpes maritimes: Emmanuel Macron au chevet des sinistrés
08 Octobre 2020
Le projet de loi sur le « séparatisme » devrait changer de nom
07 Octobre 2020
Mineurs isolés : des départements portent plainte contre Eric Zemmour
06 Octobre 2020
Trump, testé positif au Covid-19, se met en « quarantaine »
02 Octobre 2020
Face à Face Trump-Biden : un débat inquiétant pour la démocratie américaine
01 Octobre 2020
Les animaux sauvages au cirque, c'est bientôt fini, annonce Pompili
30 Septembre 2020
Coronavirus : les restaurants parisiens inquiets à l'idée d'une nouvelle fermeture totale
28 Septembre 2020
Covid 19 : Véran impose la fermetures des bars et restaurants à Marseille
24 Septembre 2020
Grand âge et autonomie: Macron vise un projet de loi pour début 2021
23 Septembre 2020
SOUTIEN TOTAL à MARC LARGE viré du SUD-OUEST pour avoir osé demander un contrat de travail après 13 années de dessins quotidiens au journal
23 Septembre 2020
Le numéro 2 de LREM démissionne pour créer
22 Septembre 2020
Fermeture de Bridgestone : combien d'argent public l'usine avait-elle touché ?
21 Septembre 2020
Coronavirus :  Véran reprend ses points presse sur l’évolution de l’épidémie ?
18 Septembre 2020
Macron critique « le modèle Amish » des opposants à la 5G
17 Septembre 2020
Edouard Philippe proposé comme administrateur du groupe informatique Atos
16 Septembre 2020
Covid 19: les nouvelles mesures décidées au niveau des Bouches du Rhône
15 Septembre 2020
Crise en mer Égée : Erdogan menace Macron
14 Septembre 2020
Reims: quatre adolescents mis en examen après l'agression filmée d'une collégienne
11 Septembre 2020
Tour de France : le maire EELV de Lyon juge la course
11 Septembre 2020
Macron recadre Darmanin et Dupond-Moretti après la polémique sur le terme « ensauvagement »
10 Septembre 2020
Castex
09 Septembre 2020
Violence contre les élus : Eric Dupond-Moretti prend la défense des maires
08 Septembre 2020
Marine Le Pen estime que
07 Septembre 2020
Castex dévoile son plan de relance de 100 milliards d'euros
04 Septembre 2020
François Bayrou nommé commissaire au plan
03 Septembre 2020

02 Septembre 2020
Macron au Liban, deuxième visite en moins d'un mois
01 Septembre 2020
Coronavirus : une rentrée à hauts risques
31 Août 2020
Covid à Marseille, Raoult, Rubirola et Vassal font bloc contre les choix du gouvernement
28 Août 2020
Darmanin, ministre de l'intérieur hyperactif
27 Août 2020
Rentrée scolaire : le gouvernement ne fournira pas de masques gratuits à tous les élèves
26 Août 2020
Coronavirus : face à la situation sanitaire, l'exécutif reporte son plan de relance économique
25 Août 2020
Pas de vacances pour Castex
03 Août 2020
Macron à Brégançon pour des vacances
31 Juillet 2020
Gérald Darmanin accusé de « dépasser les limites de la décence »
30 Juillet 2020
Bon démarrage du livre de Nicolas Sarkozy
29 Juillet 2020
Police: Macron annonce une
28 Juillet 2020
11 secrétaires d'Etat nommés pour compléter le gouvernement
26 Juillet 2020
 Après un sommet européen marathon, Macron vante son action à la télé
22 Juillet 2020
Laurent Joffrin lance un nouveau mouvement social-démocrate
21 Juillet 2020
Incendie dans la cathédrale de Nantes : Castex, Bachelot et Darmanin sur place
20 Juillet 2020
Castex rend le masque obligatoire dans les lieux publics clos
17 Juillet 2020
Castex obtient la confiance de l'Assemblée nationale après son discours de politique générale
16 Juillet 2020
Macron renoue avec la traditionnelle interview du 14-Juillet
14 Juillet 2020
Santé : les
13 Juillet 2020
Coronavirus : Castex fait une visite en Guyane
12 Juillet 2020
Accusation de viol: Darmanin sous pression
10 Juillet 2020
Eric Dupond-Moretti à Fresnes
08 Juillet 2020
Remaniement : la liste des 31 ministres du gouvernement Castex
07 Juillet 2020
Macron choisit Jean Castex comme Premier ministre
06 Juillet 2020
Remaniement : Macron encense quand-même Édouard Philippe
03 Juillet 2020
Le référendum permettant à Vladimir Poutine de rester au pouvoir jusqu'en 2036 adopté
02 Juillet 2020
François Fillon : cinq ans de prison, dont deux fermes
01 Juillet 2020
Convention climat : Macron plus vert que vert
30 Juin 2020
Aubry|DSK|Hollande|Royal|Fabius|Lang|Cohn-Bendit|Joly|Hulot|Mélenchon|Besancenot
Sarkozy|Fillon|Chirac|Besson|Hortefeux|Guéant|Juppé|Villepin|Raffarin|Borloo|Le Pen
dans vos favoris   Espace professionnel  placide in englisch Placide in deutsch Contact
© PLACIDE - www.leplacide.com
14 Juillet 2020
Macron renoue avec la traditionnelle interview du 14-Juillet
jquery content slider
© PLACIDE - Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur
 
LES DOSSIERS DE PLACIDE




GAI, GAI, MARIONS-LES!

LE MENSONGE CAHUZAC

DE GANDRANGE A FLORANGE

L'UMP EN FOLIE

MON PREMIER MINISTRE, CE AYRAULT !

LE PRÉSIDENT NORMAL

Citizen Kahn

En route pour l'Élysée 2012

Un petit coup de ROM et ça repart !

L'affaire BETTENCOURT

Vous avez appelé la POLICE, ne quittez pas!

Identité Nationale et Laïcité

A votre SANTÉ

Vivement la RETRAITE

Ainsi soient-ils!

La révolution ARABE

Les nouveaux Fachos

LES SOCIALOS

PRESIDENTIELLES  2007

JACQUES ET BERNADETTE

SARKO ET TOUS SES AMIS

Economie et finances

LE MEILLEUR D'ENTRE NOUS

LES AFFAIRES REPRENNENT...

Best of Fillon

Yes, they can!

L'EUROPE, L'EUROPE, L'EUROPE

La vie romantique de Galouzeau

La misère en France

POLITIC PEOPLE

ALLO LA TERRE

SARKOZY, l'intégrale

La passion Ségolène

CARLITA et moi

CHEF D'OEUVRES POLITIQUES EN PERIL

ELLE BRULE, ELLE BRULE, LA BANLIEUE

Souvenirs de  RAFFARIN

Au revoir, au revoir, Président

BAGDAD CAFE

LA CASE DE L'ONCLE GEORGE

Les régionales de 2004

Le petit musée chiraquien

SPECIAL REFERENDUM CONSTITUTION EUROPEENNE

SOCIALEMENT INCORRECT
  LE DESSIN DU JOUR
<<<  14 Juillet 2020  >>>

Macron renoue avec la traditionnelle interview du 14-Juillet

Pour la première interview du 14-Juillet de son quinquennat, Emmanuel Macron a développé les axes de la politique qu'il compte mener après la crise du Covid-19. Gestion de la crise sanitaire, port du masque, plan de relance économique, mesures écologiques, ou encore nouveau gouvernement : le chef de l'Etat a été interrogé pendant environ 1h15 par Gilles Bouleau et Léa Salamé. Le chef de l'Etat a commencé par une autocritique sur sa manière de gouverner pendant ses trois premières années de pouvoir. "J'ai commis des erreurs", a-t-il déclaré, reconnaissant ne pas être parvenu à réduire les divisions qui fracturent la société. Rappelant avoir été élu "pour mener des réformes tambour battant", il a admis avoir donné l'impression aux Français qu'il réformait "malgré eux, comme pour adapter le pays à quelque chose (...) qui n'était pas juste".

Pour que la confiance revienne, Emmanuel Macron a indiqué vouloir "changer de chemin". Comprendre : "associer, passer davantage par le dialogue social, par l'association avec les élus". Une nouvelle méthode censée correspondre avec le profil du nouveau Premier ministre, Jean Castex. "Je l'ai vu faire pendant le confinement, je l'ai regardé agir", a dit le chef de l'Etat de cet "élu de terrain, pas d'une grande ville" qui possède "une culture du dialogue social" et "connaît la vie des élus locaux, les partenaires sociaux, la santé et les arcanes de notre modèle social". C'est l'un des sujets politiques les plus délicats depuis la formation du nouveau gouvernement. Emmanuel Macron a été interrogé sur la promotion de Gérald Darmanin, nommé au ministère de l'Intérieur alors que la justice a ordonné la reprise d'investigations concernant une plainte pour viol visant le maire de Tourcoing.

Tout en assurant partager "la cause féministe" dont il a fait "un fil rouge" de son quinquennat, Emmanuel Macron a réitéré sa confiance envers le ministre, rappelant son droit à la présomption d'innocence. Il a également souligné qu'après plusieurs décisions de justice, la plainte avait "à chaque fois été classée, ou avait donné lieu à une absence de suite". "Je pense qu'aucune cause n'est défendue justement en bafouant les principes fondamentaux de notre démocratie", a-t-il poursuivi, en précisant avoir parlé "d'homme à homme" à Gérald Darmanin.

Le chef de l'Etat s'est prononcé en faveur du port du masque obligatoire dans les lieux clos recevant du public, "par exemple à partir du 1er août". Il y a quelques jours, le Premier ministre avait affirmé que cette décision était à l'étude. Emmanuel Macron a justifié ce souhait par les "inquiétudes" que suscite l'évolution de la pandémie de coronavirus. "Il y a des indices que ça réaccélère, nous avons des signes que ça repart quand même un peu", a-t-il déclaré, citant ainsi le taux de contamination par personne infectée, récemment repassé légèrement au-dessus de 1. Autre mesure annoncée pour tenter d'éviter un rebond épidémique : la possibilité "pour toute personne, sans prescription médicale, d'aller se faire tester, même quand elle n'a pas de symptômes". Par ailleurs, le président assure que le pays possédera assez de matériel médical, de tests, ou encore de médicaments en cas de seconde vague : "Nous avons à la fois les stocks et les approvisionnements qui sont sécurisés." Emmanuel Macron s'est en outre dit hostile à un reconfinement général, "révélateur d'inégalités".

Si le groupe français Sanofi trouve un vaccin contre le coronavirus, la France sera-t-elle le premier pays à en bénéficier ? "L'un des premiers pays", a répondu Emmanuel Macron, plusieurs semaines après la polémique créée par le dirigeant du groupe pharmaceutique qui avait affirmé que les Etats-Unis seraient servis en premier. Toutefois, le chef de l'Etat s'est élevé contre le "nationalisme sanitaire". "Je ne vais pas faire avec les groupes français ce que je ne veux pas que les autres fassent avec leurs propres groupes", a-t-il expliqué. Le président de la République dit avoir travaillé pour qu'il y ait "véritablement un accès international aux vaccins".

Au-delà de la crise sanitaire, Emmanuel Macron a évoqué la situation économique et sociale. Selon lui, il y aura "entre 800 000 et un million de chômeurs de plus à l'horizon du printemps 2021". Pour lutter contre cette "augmentation massive", le chef de l'Etat a estimé que la "jeunesse doit être la priorité", soulignant que c'est à celle-ci "qu'on a demandé le plus gros effort" durant le confinement. Le chef de l'Etat a annoncé plusieurs mesures pour "ne pas perdre la bataille de l'apprentissage", et fustigé les entreprises "irresponsables" qui "préfèrent prendre des stagiaires plutôt qu'un contrat professionnel ou un alternant". Ainsi, un "dispositif exceptionnel d'exonération de charges" va être mis en place pour "un à deux ans" pour les jeunes gagnant jusqu'à 1,6 smic. Le président a également annoncé la création de 300 000 contrats d'insertion pour les jeunes les plus éloignés de l'emploi, un quasi doublement des effectifs du service civique avec 100 000 bénéficiaires supplémentaires par rapport aux 140 000 actuels, ainsi que 200 000 places dans des "formations qualifiantes supérieures".

La réforme des retraites, dont l'adoption a été interrompue pendant le confinement, n'est pas abandonnée, mais son avenir reste plus qu'incertain. "Je ne m'obstine pas à la faire là, tout de suite. (...) Elle ne peut pas se faire comme elle était emmanchée avant la crise", a convenu le chef de l'Etat. Mais qu'il s'agisse de sa forme ou de son calendrier, la balle est désormais dans le camp du gouvernement. "Jean Castex va réunir les partenaires sociaux pour tout mettre sur la table" et établir "un calendrier partagé", a assuré Emmanuel Macron, sans fixer d'échéance. Or, les syndicats, et même le patronat, ne jugent pas urgent de remettre le couvert. "Nous ne ferons pas l'économie d'une réforme pour rendre viable notre système de retraite", a rappelé le président, tout en affirmant que la priorité de la rentrée serait plutôt "l'emploi".

La lutte contre le réchauffement climatique inscrite dans la Constitution ? Emmanuel Macron y est favorable, et ce, "le plus vite possible, à la fin de cette année, ou en tout cas (...) dans les meilleurs délais". Favorable à un référendum sur cette "avancée majeure", le chef de l'Etat a souligné qu'il fallait au préalable obtenir "un vote par l'Assemblée puis le Sénat dans des termes conformes". Il a également rappelé son soutien à 146 propositions émises par la Convention citoyenne pour le climat. Emmanuel Macron a notamment jugé que les lignes aériennes desservant des villes à seulement deux heures de TGV ne se justifiaient plus, et assuré que le fret ferroviaire, les trains de nuit et les petites lignes seraient "redéveloppés" . Le chef de l'Etat a également évoqué "un grand programme de rénovation" énergétique, à destination des écoles et des Ehpad dans un premier temps, sans toutefois évoquer le caractère obligatoire que proposait la Convention citoyenne. Emmanuel Macron s'est dit "convaincu qu'on peut bâtir un pays différent en 10 ans". "On doit trouver un chemin commun pour bâtir un nouveau modèle écologique," a-t-il résumé.

En plein débat sur les violences policières et les actes racistes de certains membres des forces de l'ordre, Emmanuel Macron a annoncé la généralisation "avant la fin du quinquennat" des caméras-piétons pour lutter contre les contrôles au faciès. Elles permettront selon lui "de rétablir la confiance entre la population et la police". Elles seront utilisées par "chaque brigade qui intervient".

Envoyer ce dessin à un ami
Commander ce dessin
Lien permanent du dessin
 
 
 
 
 
Tous les dessins de ce site sont protégés par le code de la propriété intellectuelle du 01/07/92.
Toute reproduction ou distribution totale ou partielle de son contenu sans autorisation est illicite et expose le contrevenant à des poursuites judiciaires.

leplacide.com est un site partenaire du collectif www.bellaciao.org - Panneaux solaires
Crédits - conception graphique : Placide -- création du site Internet
- Liens